CONI'FER

Vallorbe et le train

La vocation internationale de vallorbe dans les chemins de fer

Le Chemin de Fer à Vallorbe: une épopée internationale.

Vallorbe, petite bourgade du Jura vaudois blottie à 750 mètres d'altitude le long des berges de l'ORBE, doit son développement et son rayonnement au travail du fer.
Les premières usines, ancêtres des industries actuelles, remontent au dernier quart du 13e siècle. On y dispose de l'eau de la rivière pour actionner les roues à aubes, du bois pour la constrution et le charbon, et du minarai de fer, au Mont d'Orzeires notamment.
VALLORBE, situé à mi-chemin des 820 km de l'axe PARIS-MILAN, est tout désigné pour conserver la mémoire de cette liaison: la ligne du Simplon Express.

1966-1969
Construction de la ligne ECLEPENS-VALLORBE et du viaduc du DAY, haut de 53 mètres, supportant un tablier métallique.
Il sera le plus élevé entre PARIS et MILAN.
Sa construction débute en 1867, elle mobilise près de 200 hommes et le tablier métallique, long de 119 mètres, pesant de plus de 500 tonnes a été posé en 1969. L'inauguration a lieu en 1870.
Le viaduc actuel en pierre a été construit entre 1923 et 1925. Il mesure 152 mètres de long et 45 de haut.
Rénové en 2011, il voit passer environ 60 trains par jour.

1965
Inauguration de la ligne VALLORBE-PONTARLIER (26 km) par le tunnel de JOUGNE, à 1012 m d'altitude.
En effet les cantons de Vaud et du Valais attendaient une liason directe avec la France.
Cette ligne construite "à l'économie" réduisait la distance Paris Lausanne de 57 km et permettait un gain de temps de près de 2 heures.
Les contrôles douaniers s'effectuaient à Pontarlier à l'aller et aux Hôpitaux-Neufs au retour.

1910- 1913
Percement du tunnel du Mont d'Or, d'une longueur de 6099m et construction d'une nouvelle gare à Vallorbe.
La nouvelle ligne,inaugurée le 15 mai 1915 et permettant un gain de temps de de 50 minutes, sonnera progressivement le glas de la liaison Pontarlier-Vallorbe, interrompue sur le secteur Vallorbe-Hôpitaux-Neufs, suite à la destruction en 1940 de l'entrée française du tunnel de Jougne par l'armée.

Si dès 1925 le ligne est électrifiée entre Lausanne et Vallorbe, il faudra attendre 1958 pour l'électrification du dernier tronçon entre Dole et Vallorbe.
C'est en 1977 que passera le dernier Orient Express pour Istanboul.
A l'inverse c'est le 22 janvier 1984 que le premier TGV arrivera en gare.
Vallorbe est désormais à 3 heures de Paris.


Le rôle important que le chemin de fer a joué dans le développement de Vallorbe méritait une reconnaissance publique.
C'est ainsi qu'est né en 1990 le Musée du Chemin de Fer aux Grandes Forges, dans des locaux propriété communale.
Ce musée, géré par une fondation formée de bénévoles, est consacré à l'époque ferroviaire de Vallorbe sur la ligne du Simplon

https://www.museedufer.ch/fr/